Allez sur notre chaîne YouTube

Connecte-toi et partage des articles pour obtenir des récompenses

À la une

Raphael Cognet agressé : le préfet et Sidi El Haimer condamnent cet acte

Raphael Cognet agressé : le préfet et Sidi El Haimer condamnent cet acte

Aboubakry N’diaye – Publié le 05.05.2022, 22h03 – MAJ le 06.05.2022, 11h30

Ancien maire de Mantes-la-Jolie et candidat à l’élection municipale de Mantes-la-Jolie a été victime pour une raison inexpliquée d’une agression  au Val Fourré à Mantes-la-Jolie ce jeudi 5 mai. 

 Jean-Jacques Brot, préfet des Yvelines, condamne cet acte et souhaite à M. Cognet un prompt rétablissement. « Toute forme de violence constitue une atteinte inadmissible à notre vie démocratique » a déclaré le préfet.

Maire par intérim de Mantes-la-Jolie, Sidi El Haimer condamne cet acte inqualifiable. Il a contacté Raphael Cognet par téléphone « pour lui apporter tout son soutien ».

Trois autres candidats à l’élection municipale partielle des 15 et 22 mai ont eux aussi condamné l’agression. Ci-dessous leurs réactions :

Guillaume Quévarec : 

« Je dénonce fermement l’agression dont a été victime Raphaël cognet. C’est inadmissible. Tout cela est la conséquence du pourrissement des relations sociales causé par les méthodes de la majorité depuis 27 ans. »

Jean-Luc Santini : 

« Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté les violences commises à l’encontre de Raphael COGNET ce jour dans le quartier du Val-Fourré. Chaque candidat aux élections municipales des 15 et 22 mai prochain à Mantes-la-Jolie doit pouvoir se rendre dans n’importe quel endroit de notre ville pour y faire campagne sans risque pour son intégrité physique. Je lui présente tous mes vœux de prompt rétablissement. Une élection municipale est un exercice démocratique qui ne doit pas se faire dans un climat de violence mais dans une saine compétition d’idées. »

François Gerber et Ali Elabdi :

« Nous dénonçons et condamnons l’agression inacceptable dont a été victime Monsieur Cognet dans le cadre de la campagne électorale. Aucun acte ne saurait justifier le muselage de la démocratie en empêchant un adversaire de mener campagne en toute sécurité. La confrontation doit se faire sur le plan des idées et des projets. Nous appelons au calme et au respect. »

Marc Jammet :

« Jeudi 5 mai, Raphaël Cognet qui conduit la liste à la municipale partielle “Un nouveau cap” a été agressé physiquement. Au nom de toute notre liste VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE je tiens à condamner sans réserve un tel comportement qui insulte la démocratie. Comme j’ai eu l’occasion de le préciser à plusieurs reprises ces dernières années, je ne confonds pas adversaire politique avec ennemi intime.

J’appelle à ce que le débat d’idées supplante toute violence et je présente de tous mes voeux de prompt rétablissement à Raphaël Cognet. »

mantes-actu.net

Connectez-vous avec vos réseaux sociaux!

Data from MeteoArt.com