Rosny-sur-Seine – Maintien ADOM : « les assistantes de vie doivent être reconnues par la société »

abou
Par abou mai 20, 2020 06:00 Actualisé

Rosny-sur-Seine – Maintien ADOM : « les assistantes de vie doivent être reconnues par la société »

Aboubakry N’diaye – Publié le 20.05.2020, 06h00

« On a le sentiment d’être oubliées ». C’est le constat de Katy Jeandidier, la responsable de Maintien ADOM, une structure d’aide et de maintien à domicile implantée rue Dethan à Rosny-sur-Seine. Cette entreprise emploie 33 personnes dont 30 intervenantes qui accompagnement des personnes qui ont besoin d’une assistance pour la réalisation des gestes quotidiens ou pour la gestion de leur foyer. Ces dernières exercent sur les communes de Rosny-sur-Seine, Mantes-la-Ville, Bonnières-sur-Seine, Freneuse ou encore Bréval.

Isabelle, Aurélie, Laura, Audrey, Antoine, Marcelle… « Ces femmes sont précieuses au quotidien et pas seulement en cette période de crise sanitaire. D’utilité publique, le métier d’assistant(e)s de vie aux actes de la vie quotidienne doit aujourd’hui être reconnu par la société » poursuit la gérante de Maintien ADOM qui travaille avec une centaine de familles.

Composé essentiellement de femmes, cet emploi consiste à prendre soin des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie en respectant les choix de vie.

MAINTIEN ADOM1

« Il faut savoir s’adapter, faire preuve de savoir-être, être autonome et organiser, savoir prendre en compte de l’aide à l’hygiène d’une personne qui a la maladie d’alzheimer à l’accompagnement en courses d’une personne atteinte de troubles psychiatriques et bien d’autres comme mettre en oeuvre un projet personnalisé ou encore de s’occuper du linge. Elles sont multifacettes en définitive et l’idée est uniquement de les soutenir» a conclu Katy Jeandidier.

mantes-actu.net

abou
Par abou mai 20, 2020 06:00 Actualisé

Abonnez-vous à notre newsletter