Mantes-la-Ville : petite bataille de 3 M€ entre Bédier (UMP) et Nauth (FN)

abou
Par abou avril 25, 2015 05:56

Mantes-la-Ville : petite bataille de 3 M€ entre Bédier (UMP) et Nauth (FN)

Y.L – publié le 25.04.2015, 05h55

BEDIER NAUTHAprès le duel aux élections départementales entre Pierre Bédier (66,61%) et Cyril Natuh (33,39%), il est venu le temps pour les deux hommes de s’affronter sur le terrain financier.

Le maire FN de Mantes-la-Ville a demandé trois subventions au conseil départemental des Yvelines pour financer des opérations de renouvellement urbain et des programmes immobiliers.

Selon Cyril Nauth, le conseil départemental devrait verser 2 900 786,58 € à sa commune. Malgré un courrier envoyé par l’édile FN fin 2014 à Pierre Bédier pour régler ce contentieux, la situation ne semble pas se débloquer puisque Cyril Nauth a demandé l’intervention du préfet des Yvelines dans ce dossier.

Pierre Bédier, président UMP du conseil départemental ne veut pas régler l’intégralité des 3 M€ à Mantes-la-Ville. En effet, il semblerait que deux des trois dossiers envoyés par Nauth ne sont pas conformes pour l’obtention des aides et qu’ils sont incomplets.

Comme l’indique Pierre Bédier : « dans le cas du CDOR (NDLR : contrat de développement de l’offre résidentielle, l’un des trois dossiers), ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel, et nous l’avons déjà refusé à d’autres villes pour les mêmes raisons. Le maire de Mantes-la-Ville n’a pas respecté le contrat : il ne sera pas payé. » Par conséquent, plus de 2,2 M€ semblent être perdus par un manque de travail de fond sur les demandes de subventions. Serait-ce lié à un déficit de moyens administratifs provoqué par le départ d’anciens cadres de la mairie de Mantes-la-Ville ?

Malgré des soucis administratifs, Cyril Nauth a le droit de réclamer la troisième subvention de 750 000 €. Selon Pierre Bédier : « sur ce point, Cyril Nauth est en règle. Mais tant qu’il n’aura pas payé l’argent qu’il doit au FC Mantois, nous ne lui donnerons pas son argent. Il n’y a, il est vrai, aucun lien politique ou juridique. Mais pour moi, c’est une question de morale. »

La réponse ironique de l’élu FN ne s’est pas faite attendre : « s’il démissionne de son poste de président, je m’engage à verser la subvention au FC Mantois. Plus sérieusement, s’il le faut, j’attaquerai. Ce n’est pas sire Bédier qui décide de tout depuis le haut de sa tour d’ivoire. »

La petite bataille ne fait que de débuter.

mantes-actu.net

abou
Par abou avril 25, 2015 05:56

Abonnez-vous à notre newsletter