Mantes-la-Ville : le gymnase Aimé Bergeal détruit par un incendie accidentel ou criminel ?

abou
Par abou mars 21, 2021 13:04

Mantes-la-Ville : le gymnase Aimé Bergeal détruit par un incendie accidentel ou criminel ?

Aboubakry N’diaye – Publié le 21.03.2021, 13h02

Mantes-la-Ville se réveille sous le choc. Les secours ont été appelés cette nuit vers 3 heures 45 du matin. Situé en face du stade, le gymnase Aimé Bergeal a été complètement détruit par un incendie. Les 48 sapeurs-pompiers de la région qui étaient sur place ont mis plus de 4 heures pour éteindre le feu dans ce bâtiment de 2 800 m². 

Cinq lances ont été utilisées. Une équipe drône du SDIS des Yvelines s’est aussi rendue sur place.  Quatre occupants d’une maison implanté à deux pas du gymnase ont été évacués. Il n’y a pas eu de blessés.

Incendie accidentel ou criminel

Une enquête de police est en cours pour déterminer l’origine du sinistre. Selon Le Parisien, l’expertise d’une section spéciale des sapeurs-pompiers du département sera menée dans les prochains jours. Certains s’interrogent toutefois sur la violence des flammes et la rapidité de l’embrasement. La commission de sécurité était récemment passée et n’avait relevé aucune anomalie.

Le gymnase Aimé Bergeal a été construit dans les années 1970 et avait pris le nom de l’ancien maire Aimé Bergeal (1953-1973), père d’Annette Peulvast-Bergeal ancienne député-maire de Mantes-la-Ville. 

mantes-actu.net

abou
Par abou mars 21, 2021 13:04

Abonnez-vous à notre newsletter