Magnanville : un registre de condoléances à la mairie pour André Sylvestre décédé le 26 septembre

abou
Par abou septembre 29, 2020 13:22

Magnanville : un registre de condoléances à la mairie pour André Sylvestre décédé le 26 septembre

Aboubakry N’diaye – Publié le 29.09.2020, 13h13

Maire PS* de Magnanville de 1983 à 2014, André Sylvestre est décédé ce samedi matin à l’âge de 78 ans. Instituteur jusqu’en 1997 où il a pris sa retraite professionnelle, il fut également conseiller général des Yvelines de 2001 à 2015. 

Maire DVG de Magnanville depuis 2014, Michel Lebouc s’est exprimé dans un communiqué sur Facebook dans lequel il annonce qu’il a « souhaité , en hommage à l’homme, que les drapeaux de la ville soient mis en berne ce jeudi 1er octobre à partir de 12 heures et qu’un registre de condoléances soit ouvert à l’accueil de la mairie pour les Magnanvillois qui souhaitent lui adresser un dernier hommage. »

Maire DVG de la commune depuis 2014, Michel Lebouc s’est exprimé dans un communiqué : 

André Sylvestre s’en est allé. Je me suis interrogé sur la pertinence de m’exprimer publiquement concernant le décès d’André Sylvestre mais je pense que rester silencieux serait indécent. J’ai bien connu André. J’ai été élu dans son équipe pendant 4 mandats, 25 ans à ses côtés, avant d’avoir l’honneur de prendre sa succession en 2014. C’est d’ailleurs lui qui m’avait mis le pied à l’étrier pour entrer dans la vie politique municipale et c’est aussi lui qui m’avait, le premier, pressenti pour prendre sa suite. Nous avions en commun cette passion pour notre commune et l’envie farouche de mettre notre engagement au profit des Magnanvillois.

Durant plus de 30 ans, André a été un maire investi pour Magnanville et pour tous ceux qui y vivaient. Il en a marqué l’histoire et c’est ce qui avait motivé mon souhait de le proposer comme maire-honoraire dès les premiers mois de ma mandature en 2014. Un souhait que je n’ai jamais regretté tant ce titre était mérité puisqu’il se faisait le parfait écho de son dévouement au service de la population.

En 2014, j’ai à mon tour été élu premier édile de la ville. En tant que maire, j’ai appris à prendre des décisions et j’ai assumé chacune d’elles. André Sylvestre ne cautionnait pas certains de mes choix et ces dernières années, les affinités avaient laissé place à certaines difficultés à nous entendre. Ces divergences nous ont laissé un goût amer… Je ne doute pas qu’il en fut, comme moi, profondément affecté. Pour autant, elles n’ont jamais porté sur les hommes mais bien sur des questions politiques.

Quand on s’engage en politique, on se prépare à mener des combats pour défendre ses convictions mais on n’est jamais préparé à mener ces combats contre ceux avec qui on a tant partagé. Car derrière les politiques, il y a des femmes et des hommes de sentiment. Je refuse que l’on dise que j’ai abusé de sa confiance car André n’était pas homme à se laisser duper. Au contraire, André Sylvestre était un homme fort, intelligent et doué d’une vraie sensibilité pour comprendre les gens et les choses de la vie.

Aujourd’hui, je respecte le souhait de la famille de ne pas nous associer à la cérémonie d’adieu. Je leur adresse mes sincères condoléances dans ce moment douloureux qu’ils traversent. J’ai toutefois souhaité, en hommage à l’homme, que les drapeaux de la ville soient mis en berne ce jeudi 1er octobre à partir de 12h et qu’un registre de condoléances soit ouvert à l’accueil de la mairie pour les Magnanvillois qui souhaitent lui adresser un dernier hommage.

mantes-actu.net

abou
Par abou septembre 29, 2020 13:22

Abonnez-vous à notre newsletter