Meurtre de Wahid à Mantes-la-Ville: les 4 suspects laissés libres

abou
Par abou juin 13, 2014 12:48

Meurtre de Wahid à Mantes-la-Ville: les 4 suspects laissés libres

Aboubakry N’diaye – Publié le 13.06.2014

police-jpg-2678239-jpg_2317557Les trois frères et la jeune femme, âgés de 20 à 33 ans, arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier des Merisiers à Mantes-la-Ville après le meurtre de Wahid, ont finalement été relâchés hier et mis hors de cause. C’est par une rumeur publique colportée que les trois frères avaient été désignés comme étant les auteurs du crime. Connus des services de police, ils avaient été sauvés du lynchage alors qu’ils rentraient chez eux, rue des Merisiers, puis arrêtés par les forces de l’ordre.

Suite au meurtre de Wahid, tué d’un coup de fusil dans la nuit de dimanche à lundi devant chez lui, la rumeur de la population s’était rapidement portée sur le trio. L’un d’eux avait confié à sa voisine une valise contenant un fusil à pompe. L’information s’était rapidement répandue dans la commune mardi soir aux alentours de 20 heures. Vers 0h45, une quarantaine de personnes s’est rendue devant ce bâtiment du quartier des Plaisances en demandant à la police d’intervenir.

Un en Algérie, les deux autres en famille

Âgé de 25 ans, l’un des frères a été le premier à être remis en liberté. «Il a fourni un billet d’avion qui prouve qu’il était hors de France au moment des faits », précise une source proche de l’enquête. La jeune femme et les deux autres frères ont été remis en liberté un plus tard dans la journée.

« Aucun lien n’a pu être fait entre le fusil découvert dans cet appartement et le crime », affirme une autre source. Lors des interrogatoires, le jeune en possession de l’arme a confirmé qu’il l’avait confiée à sa voisine. Il a expliqué qu’en apprenant la mort de Wahid il a voulu s’en débarrasser de peur d’être suspecté du meurtre.

De plus, les écoutes téléphoniques sont venues éclaircir les déclarations des deux autres frères, qui ont soutenu dans leurs auditions être en famille lorsque le meurtre a été commis.

Les enquêteurs de la brigade criminelle de Versailles vont désormais recommencer les investigations. L’autopsie réalisée, mercredi, a révélé que Wahid a été tué d’un coup de fusil du côté droit du thorax avant de décéder des suites d’une hémorragie. Ils vont se concentrer sur la personnalité de la victime. C’est vraisemblablement au cœur de son entourage qu’ils trouveront le mobile de cet assassinat qui, pour l’heure, reste un mystère.

mantes-actu.net

abou
Par abou juin 13, 2014 12:48
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter