La galette des rois est à la femme du boulanger

abou
Par abou janvier 3, 2014 21:45

La galette des rois est à la femme du boulanger

Aboubakry N’diaye – Publié le 03.01.2014, 21h38

Mantes-la-Jolie (Yvelines) - vendredi 3 janvier 2014, 19h10 - Noël est passé. La Saint-Sylvestre est passée. Place maintenant à la première et incontournable douceur de l'année: la galette des rois (MA/Ab.N)

Mantes-la-Jolie (Yvelines) – vendredi 3 janvier 2014, 19h10 – Noël est passé. La Saint-Sylvestre est passée. Place maintenant à la première et incontournable douceur de l’année: la galette des rois (MA/Ab.N)

L’Épiphanie 2014, c’est lundi. Mais les galettes des rois sont déjà en bonne place dans les vitrines des boulangeries-pâtisseries. Comme à « La femme du boulanger », en plein coeur du quartier Sully à Mantes-la-Jolie où les clients affluent depuis l’ouverture le 2 novembre dernier.

Depuis une semaine, David le pâtissier de « La femme du boulanger » a commencé son ouvrage qui va s’intensifier pour les deux week-ends à venir et qui s’étalera sur tout le mois de janvier. « Ce ne sont que des prévisions mais j’espère que nous allons atteindre la barre des 500 galettes cette année », prévoit Romain, le gérant. Pour ce dernier, fêter l’épiphanie permet « de poursuivre l’événementiel afin de fédérer la vie de quartier autour du commerce de proximité qu’est la femme du boulanger ».

Pour cette épiphanie 2014, « la femme du boulanger » et son chef pâtissier David proposent uniquement des galettes traditionnelles à la frangipane. « Il y a des galettes individuelles (2,40 €), pour 6 personnes (14,40 €) ou 8 personnes (19,20 €). C’est un produit que l’on partage en famille ou entre amis » souligne Romain.

Enfin, « la femme du boulanger » est prête à accueillir ses clients pour célébrer les rois.

La femme du boulanger

17 Boulevard Sully

78200 Mantes-la-Jolie

Ouvert tous les jours de 6h15 à 19h30

Téléphone: 01.30.42.49.30

mantes-actu.net

 

abou
Par abou janvier 3, 2014 21:45
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter