Déconfinement : les motards en colère des Yvelines ne veulent pas être oubliés

abou
Par abou mai 17, 2020 19:37

Déconfinement : les motards en colère des Yvelines ne veulent pas être oubliés

Aboubakry N’diaye – Publié le 17.05.2020, 19h35

La fédération française des motards en colère des Yvelines (FFMC78) ne veut pas être oubliée en cette période de crise sanitaire. Pour elle, la maire de Paris Anne Hidalgo et de nombreux maires de France ont décidé de profiter du déconfinement pour augmenter temporairement la part de la voirie dévolue aux vélos.

« Même si nous sommes potentiellement aussi des cyclistes, nous nous inquiétons d’une politique qui a pour objectif, notamment dans les grandes métropoles, de réduire toujours plus la part de la circulation pour les véhicules à moteur et en particulier les 2/3 roues motorisé » indique la fédération dans un communiqué.

« La FFMC78, adhère à l’incitation de l’usage du vélo en ville et à la sécurité des cyclistes. Cependant, elle doit se faire dans le respect des autres usagers et notamment des habitants les plus éloignés qui entrent chaque jour dans Paris pour travailler et qui, pour diverses raisons, ne peuvent ni rouler à vélo, ni prendre les transports en commun.

Le problème est que cette commission de travail œuvre unilatéralement avec les associations de cyclistes, sans concertation avec les représentants des autres usagers de la voie publique et préconise des plans de circulation avec des voies auto/moto aux largeurs insuffisantes, risquant d’occasionner gêne, encombrements et conflits entre usagers déjà fortement affectés par 2 mois de confinement. »

La FFMC78 a réagi et adressé à tous les élus du département (sénateurs, députés, maires) un courrier pour leur demander d’intercéder en faveur du 2/3 roues motorisé, qui est de par ses qualités propres une solution aux difficultés du déconfinement. Selon Luc Lepelletier, le député LR Michel Vialay a décidé de les soutenir.

Crédit Photo FFMC

Crédit Photo FFMC

mantes-actu.net

abou
Par abou mai 17, 2020 19:37

Abonnez-vous à notre newsletter