Municipales – Saïd Benmouffok à Mantes-la-Ville: pourquoi son parachutage peut finir en crash?

abou
Par abou décembre 2, 2013 19:52

Aboubakry N’diaye – Publié le 02.12.2013, 19h55

SAID BENMOUFFOKSaid Benmouffok voulait devenir maire de Mantes-la-Jolie. Assurément, mais le franco-algérien né il y a 30 ans à Alger (Algérie) a perdu les primaires PS à Mantes-la-Jolie le 17 octobre dernier contre Rama Sall, suppléante de la députée Françoise Descamps-Crosnier.

Selon nos informations, Said Benmouffok serait sur la liste conduite par le maire PS sortant Monique Brochot pour les municipales de mars prochain.

Désigné nouveau délégué à la vie lycéenne (DNVL) par le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon en septembre 2012, Said Benmouffok, professeur de philosophie depuis 2011 suit-il les consignes données au ministère rue de Grenelle à Paris?

À Mantes-la-Ville, l’ambiance est très électrique depuis ces dernières semaines. Patrick Lefoulon a démissionné de son poste de premier adjoint au maire. Monique Brochot est dans la tourmente et fortement critiquée à 107 jours du premier tour des municipales de 2014. En effet, la CAMY a vendu le local de l’ancienne trésorerie à la mairie de Mantes-la-Ville pour un montant de 600 000€. Monique Brochot devrait céder ce bâtiment devant accueillir une future salle de prière pour l’association Mantes Sud et ce, dès que cette dernière aura versé la totalité des fonds.

Le parachutage empoisonne la vie politique française!

abou
Par abou décembre 2, 2013 19:52
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter