Mantes-la-Jolie : un grand élan de solidarité pour le petit Imrane malade

abou
Par abou mai 11, 2014 05:11

Mantes-la-Jolie : un grand élan de solidarité pour le petit Imrane malade

Aboubakry N’diaye – Publié le 11.05.2014, 05h15

IMG_1267C’est une course contre la montre pour Imrane ! Originaire de Tunisie, cet enfant de 2 ans est atteint d’une grave forme de cancer, un neuroblastome surrénalien. En France, il fait l’objet d’une très forte mobilisation et particulièrement à Mantes-la-Jolie (Yvelines) où résident ses proches.

Pour soigner sa maladie, le petit Imrane doit subir un traitement particulier que les médecins tunisiens ne peuvent assurer. C’est donc en France qu’il doit se faire opérer mais l’opération coûte environ 150 000 €. Début avril, son entourage a lancé une campagne de mobilisation afin de récolter les fonds nécessaires. Une association (Help Imrane) et un site internet (www.help-imrane.com) ont alors été créés.

Vendredi dernier, un concert de soutien était organisé au parc des expositions de l’île aumône. De nombreux artistes se sont produits sur scène entre 20 heures et 2 heures parmi lesquels Derka, Raiss Tijani, Cheb Reda, l’orchestre El Farsi, Cheb Atim, DJ Ali… En milieu de soirée, le père d’Imrane en compagnie de son fils malade a prononcé un discours en duplex de la Tunisie sous les applaudissements du public venu en nombre.

«Il y a eu beaucoup d’émotions de par cette forte mobilisation » confiait Nejib Gasmi, l’un de ses cousins. « Je tiens à remercier l’ensemble des bénévoles, des donateurs et la ville de Mantes-la-Jolie pour son soutien indéfectible » a-t-il ajouté.

mantes-actu.net 

abou
Par abou mai 11, 2014 05:11
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter