Mantes-la-Jolie: incendie à la salle des fêtes de la poste, la piste criminelle évoquée.

abou
Par abou décembre 6, 2013 18:16

Mantes-la-Jolie: incendie à la salle des fêtes de la poste, la piste criminelle évoquée.

Mantes-la-Jolie (Yvelines) - vendredi 6 décembre 2013 - La salle des fêtes de la poste a été la cible d'un incendie en ce jour grand marché. La piste criminelle est évoquée par les enquêteurs (MA/Ab.N)

Mantes-la-Jolie (Yvelines) – vendredi 6 décembre 2013 – La salle des fêtes de la poste a été la cible d’un incendie en ce jour grand marché. La piste criminelle est évoquée par les enquêteurs (MA/Ab.N)

Ce vendredi après-midi, la salle des fêtes de la poste située juste en face de la caisse d’Allocations Familiales au Val Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines) est partie en fumée au cours d’un incendie. D’après les premiers éléments de l’enquête, la piste criminelle est fortement envisagée.

Vers 16 heures en ce jour de grand marché, les sapeurs-pompiers sont arrivés rapidement sur place pour venir à bout du sinistre. Un périmètre de sécurité a été établi par les forces de l’ordre.

La salle des fêtes de la poste que les riverains présents sur place connaissent bien est réputée être l’une des plus accessibles financièrement à Mantes-la-Jolie. Des animations, cette salle n’en connaîtra plus avant un long moment puisque de gros travaux de remise à niveau sont à prévoir. Les flammes ont littéralement ravagé le bâtiment, malgré l’intervention des soldats du feu.

Pour rappel, le centre commercial Mantes 2 a déjà été la cible de deux incendies criminels l’été dernier. Le parking souterrain de cette dalle commerciale avait été incendié le 3 juillet dernier avant que cinq commerces aient été incendiés un mois plus tard.

abou
Par abou décembre 6, 2013 18:16
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter