Mantes-la-Ville : une mère de famille va porter plainte contre l’équipe de Monique Brochot

abou
Par abou mars 17, 2014 06:13

Mantes-la-Ville : une mère de famille va porter plainte contre l’équipe de Monique Brochot

Aboubakry N’diaye – Publié le 17.03.2014, 06h10

Mantes-la-Jolie (Yvelines) - Irene (droite), la mère de l'enfant de 13 à ses côtés va déposer une plainte contre l'équipe du maire PS Monique Brochot (MA/Ab.N)

Mantes-la-Jolie (Yvelines) – Irene (droite), la mère de l’enfant de 13 à ses côtés va déposer une plainte contre l’équipe du maire PS Monique Brochot (MA/Ab.N)

À six jours du premier tour des élections municipales 2014, Mantes-la-Ville baigne dans un climat politique délétère. Selon l’information révélée par le parisien.fr vendredi dernier, un différend entre des militants du PS et des passants a dégénéré jeudi soir. Remonté contre des dégradations d’affiches commises par des sympathisants du maire Monique Brochot (PS), un homme, accompagné d’un ami et de son enfant, a souhaité prendre une photo de la scène. Le ton est monté et, en remontant dans leur voiture, les deux militants socialistes ont renversé, à faible allure le badaud.

D’après nos sources, les passants rentraient d’un fast-food de la commune. Les forces de l’ordre seraient arrivées très rapidement sur les lieux. Selon un témoin, un militant socialiste aurait transmis son téléphone à un fonctionnaire de police lui précisant que Mme le maire est au bout du fil. Quelques instants plus tard, les deux adultes et l’enfant de 13 ans ont été interpellés.

Contacté hier par nos soins, Irène, la maman de l’adolescent confiait : « il est inadmissible d’interpeller un enfant qui voulait secourir son père. Mon concubin voulait juste prendre une photo de la scène. Depuis les faits, mon fils ne dort plus et fait des cauchemars. Il a vomi le soir de son arrestation. Aujourd’hui il a peur d’aller à l’école. C’est un choc psychologique pour lui. Nous avons rendez-vous prochainement chez un pédopsychiatre pour constater son état de santé. Je ne veux pas que l’on touche à mon fils. J’ai murement réfléchi mais lorsque j’ai vu le témoignage de Mme Brochot nous accusant d’être des soutiens de Mme Peulvast je fus en colère. J’aimerais préciser à Mme Brochot que nous ne votons pas car mon mari et moi ne sommes pas inscrits sur les listes électorales. Que mon concubin soit arrêté, c’est une chose mais la justice tranchera. Que mon fils soit interpellé pour une histoire de politique je dis non. Je vais porter plainte contre le maire et ses colistiers Calvin et Christelle pour avoir perturbé mon fils. Après tout, il ne faut pas s’étonner que les gens votent Front National».

mantes-actu.net

abou
Par abou mars 17, 2014 06:13
Écrire un commentaire

Sans commentaires

Aucun commentaire pour l'instant!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Abonnez-vous à notre newsletter