Mantes-la-Jolie : les lycéens de Saint-Exupéry débattent sur la liberté d’expression et la laïcité

abou
Par abou février 2, 2015 03:43

Mantes-la-Jolie : les lycéens de Saint-Exupéry débattent sur la liberté d’expression et la laïcité

Aboubakry N’diaye – Publié le 02.02.2015, 04h30

MA/AN

MA/AN

Suite aux derniers événements tragiques en France, les questions de liberté d’expression et de laïcité sont au centre de tous les débats. Près de 250 élèves du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie (Yvelines) ont participé jeudi dernier à une conférence consacrée à la liberté d’expression et la laïcité en présence de Mme Souad Ayada et de Mr Claude Bisson-Vaivre. Ces derniers sont deux philosophes spécialistes des questions de laïcité.

« Parler de laïcité, pour un grand nombre d’entre vous ça ne signifie pas grand-chose » a déclaré Mr Claude Bisson-Vaivre en préambule du débat initié par Said Benmouffok, enseignant de philosophie au lycée. Spécialiste de l’islam, Souad Ayada a rappelé aux lycéens que « la culture de l’islam a aussi fait place à une tradition de l’humour et que l’humour était un des signes majeurs de l’intelligence. »

S’ensuivent les questions-réponses dans la salle B de l’Agora. « Pourquoi la liberté de culte n’est-elle pas respectée ? » demande un élève. Pour Claude Bisson-Vaivre, « il ne faut pas confondre liberté de culte et liberté de croyance. La liberté de croire ou de ne pas croire est garantie. »

« Où s’arrête précisément la liberté afin de limiter les abus et de garantir le respect total de notre environnement ? » lance William* en costume cravate qui est applaudi par ses camarades de BTS CGO.

La croyance religieuse est au cœur du débat. Pourquoi y a-t-il une telle différence de traitement entre les religions ? » demande un autre élève. Said Benmouffok lui répond : « la laïcité ne se résume pas à un combat contre l’Islam. Elle est là, entre autres, pour protéger l’enfant, à l’école, des influences extérieures, quelles qu’elles soient. »

*le prénom a été modifié

mantes-actu.net

abou
Par abou février 2, 2015 03:43

Abonnez-vous à notre newsletter